site romain

Et Trajan créa Timgad

Timgad.

Arc de Trajan. Timgad, Algérie.
© Ministère de la Culture – Médiathèque du Patrimoine, Dist. RMN-Grand Palais/Marcel Bovis

La photo de Marcel Bovis est une des plus belles images du site romain de Timgad. Cette colonie romaine fut fondé en l’an 100 par l’empereur Trajan pour loger les vétérans de la légion III Augusta. Un aperçu du travail de Marcel Bovis se trouve sur le site de la Réunion des musées nationaux.

Voici une vue du même arc de triomphe, élevé à la gloire de Trajan à Timgad au IIIe siècle. La photo a été prise en mars 2012 lors de mon voyage en Algérie romaine.

Vue de Timgad, Algérie. Arc de Trajan.

Vue de Timgad en 2012. © A.B.

Publicités

Voyage en Algérie romaine

L’Algérie, c’était la guerre en photos noir et blanc. C’était le port d’Alger envahi par des milliers de Pieds-Noirs et leurs valises. L’Algérie, c’était le mot d’une blessure profonde et toujours ouverte dans la chair de l’Histoire, le souvenir de la terreur des années 1990 et la peur des terroristes islamistes. Il y a encore trois ans, lors d’une visite du site antique de Haidra en Tunisie, il n’était pas question pour moi de mettre les pieds en Algérie, pourtant à quelques dizaines de kilomètres.

C’était sans compter sur la puissance de la beauté de l’art de l’Antiquité. Lors d’une de mes recherches sur Internet, je tombe sur l’image d’une magnifique mosaïque. Je regarde la provenance : Cherchell, Algérie. Je n’avais jamais entendu parler de Cherchell, alors je continue mes investigations, et je découvre que son nom antique est Caesarea.  J’envoie un mail à mon ami avec lequel j’étais parti en Tunisie. Oubliée la guerre, il faut partir en Algérie et voir cette mosaïque. Et voilà ce que nous avons vu le premier jour en Algérie.

Tipaza. Le Nymphée. © A.B.

Tipaza. Le Nymphée. © A.B.

Non pas Cherchell, mais Tipasa, un site antique véritablement romantique au bord de la Méditerranée, où les fleurs sauvages poussent entre les ruines, et où règne la douceur méditerranéenne dans l’ombre d’oliviers centenaires. La villa des bords de mer nous accueille parmi les murs de sa magnifique demeure.

Tipaza. La villa des bords de mer. © A.B.

Tipaza. La villa des bords de mer. © A.B.

Les mosaïques de la villa ne sont pas – ou plus – visibles, et nous n’avons même pas le temps d’aller jusqu’à Cherchell. Sur le chemin de retour à Alger, nous nous arrêtons au tombeau royal dit « de la Chrétienne ».

Tombeau de la Chrétienne. © A.B.

Tombeau de la Chrétienne. © A.B.

Asphodel. Tombeau de la Chrétienne. © A.B.

Asphodel. Tombeau de la Chrétienne. © A.B.

Avant de remonter dans la voiture, je fais une dernière photo de l’Asphodel, une plante qui pousse partout sur les sites antiques – peut-être lui aussi aime-t-il les vieilles pierres.

Mon article sur l’Algérie romaine a été publié dans le magazine Historia de juillet 2012.